Itinérances photographiques

 

  Wanderings

Serge Mascret

 

 

images du jour / Pictures of the day

la réalité augmentée augmented reality                

about Quelques instants dans le monde / A few moments in the world Hasard et nécessité / Chance and necessity
Portfolio

site

  Polyptyque  /  Polyptych

La fin d'un monde The end of a world

  Polyptyque  /  Polyptych  2

Le sel de la terre / Salt of the earth

Actualités News

Japon: Seul, le silence  Only, the silence

  Kyoto   Japon

Osaka  Japon

Fushimi Inari Taisha  Kyoto   Japon

 Heian Jingu  Kyoto   Japon

                                     Sagawa Art Museum Moriyama, Shiga Japon

                                        smoking lounge    Osaka  Japon

Musée du Mémorial pour la Paix Hiroshima  Japon

          Faire corps  La Gaîté Lyrique   Paris

 

Regards intimes / intimate looks

série / series

Je photographie depuis plusieurs années des femmes et des hommes de dos qui regardent, voient, contemplent, admirent, observent, scrutent des œuvres picturales dans les musées européens, des moments intimes.

Privé de leurs regards, le spectateur, frustré de ne pas entrer en communication avec ces inconnus, tente intuitivement de leur donner une identité, une histoire en interprétant des signes perceptibles et significatifs: la couleur d'un vêtement, la posture d'un corps, la présence d'un accessoire, d'un tatouage ... et des fragments d'oeuvre d'art que les spectateurs regardent et qui parfois nous regardent. Dans un monde de contrôle des citoyens par les réseaux sociaux, la reconnaissance faciale, la représentation de dos est un refus de la transparence à tout prix. Elle signifie la nécessité de préserver la vie privée, violée pour des raisons mercantiles et sécuritaires.

Dans ce dispositif, le spectateur peut également se demander si quelqu'un, derrière lui, le regarde ou s'il est simplement le dos au mur.

 

I have been photographing, for several years, women and men from behind who look, see, contemplate, admire, observe, scrutinize pictorial works in European museums, intimate moments.

Deprived of their glances, the spectator, frustrated not to enter into communication with these strangers, tries intuitively to give them an identity, a story by interpreting some perceptible signs and significant: the color of a clothe, the posture of a body, the presence of an accessory, a tattoo ... and the fragments of works of art that the spectators looks at and who sometimes looks at us. In a world of control of citizens by social networks, facial recognition, representation from the back is a refusal of transparency at all costs. She means the need to preserve the privacy, violated for mercantile and security reasons.

In this device the spectator can also wonder if someone is watching him behind him, or is he simply with his back to the wall.

 

Serge Mascret

Quand la photographie prend son temps When photography takes its time

A la frontière d'un passé à jamais perdu et d'un futur incertain, l'instant suspendu nous donne le temps d'imaginer tous les possibles de la vie ou à un au-delà sans retour. Mettre du Temps

cliquer pour animer  images et sons

photography in motion"

Musée d'Art Moderne de la ville de Paris

 

Vidéos / videos

Chalon dans la rue 2018

Mortal Combo VS Mortal Combo

Déambulation musicale à Chalon dans la rue 2018 de la fanfare Roulotte Ruche

http://laroulotteruche.org/mortal-combo

 

Extraits du spectacle Hope de la Compagnie Artonik présenté à Chalon dans la rue 2018

Sinuant comme le Mékong, Sangkhumtha : HOPE déambule dans la nuit et suggère la mort lente des fleuves détournés par les barrages, l’aridité des sols ou encore les kilomètres parcourus pour aller chercher l’eau. Artonik livre une ode sensible aux couleurs de l’Asie, où les traditions Khmer côtoient un travail chorégraphique et musical contemporain. La compagnie marseillaise s’entoure également des artistes Caroline Sury et Craoman pour habiller graphiquement les façades, revisitant la pratique ancestrale du théâtre d’ombres asiatique.  Cette création est dédiée à Alain Beauchet.

www.artonik.org

 

 

documentaire  / documentary

Histoire des arts de la rue racontée par des artistes

 Article / Article : la chute de l'ange

Corps à corps dans la ville

Les artistes de 6 compagnies de danse contemporaine racontent la genèse de leur chorégraphie.

A voir en + / To see more

Article / Article

 La chute de l'ange

© Serge Mascret         chrominance@wanadoo.fr